LA POSTE ET LES JO : LES POSTIERS MÉRITENT UNE GRATIFICATION !

mercredi 5 juin 2024
popularité : 27%

Il est déplorable que le gouvernement n’ait pas eu une vision d’ensemble de tous les services publics impactés par les jeux afin de fixer un cadre. Aujourd’hui, nous en sommes réduits à une distribution de primes, secteurs par secteurs, qui sont proportionnelles aux capacités de rapports de force…
C’est dans ce contexte que la CFDT demande qu’une négociation s’engage sans délai à La Poste. En effet, notre service public va être en première ligne six jours sur sept pour assurer au mieux la continuité de ses activités pendant toute la durée des JO et JO paralympiques (26/07 au 11/08/2024 et du 28/08 au 08/09/2024).

Une opportunité pour La Poste grâce à ses postiers !

Oui, ces JO avec les 15 millions de visiteurs, sont une formidable opportunité pour La Poste aussi bien en termes d’image que de développement de son chiffre d’affaires en générant d’autres services ou prestations. Aussi, la déclaration de Marylise Léon secrétaire générale de la CFDT, s’applique parfaitement à l’entreprise La Poste : « 

Pour la CFDT, il n’y a aucune envie de gâcher ce moment festif des jeux olympiques. Raison de plus pour que les employeurs soient au rendez-vous et fassent des efforts dans le cadre des négociations qui sont ouvertes ».
Pour la CFDT, La Poste doit être au rendez-vous, elle aussi, en négociant une gratification exceptionnelle à la hauteur des enjeux et de la mobilisation souhaitée de ses salariés, pour répondre à cet évènement sportif international exceptionnel !

Les postiers vont en voir de toutes les couleurs !

Nous ne rentrerons pas dans le détail du dispositif complexe des périmètres de sécurisation de ces jeux autour des différentes couleurs : bleu/rouge/gris /noir. Reste qu’il y aura des zones complètement interdites, d’autres (rouges) où la distribution du courrier et des colis devra être effectuée au moyen de facteurs piétons, de vélos ou vélos cargos. La seule distribution motorisée qui devrait être autorisée concerne des services à des populations sensibles, la logistique de proximité pour les commerçants (produits frais …).

Trois bureaux de poste éphémères vont être mis en place et un appel à volontariat a été effectué. Il ne faudrait pas oublier les 17 volontaires de la DEX Paris qui ont été sélectionnés …

Les postiers franciliens vont subir : les restrictions de circulation, les ponts coupés, les déviations et des transports en commun fortement impactés (9 lignes de métro, 2 trams, 3 RER, 5 franciliens, les bus). Cette galère devrait même commencer plusieurs jours avant la cérémonie d’ouverture…

La Poste doit reconnaitre l’engagement des postiers !

Que 140 d’entre eux aient été mis à l’honneur comme « porteurs de flamme » c’est
bien ! Mais quid de tous les autres qui vont être impactés par la circulation, les transports (fatigue/stress…), par des conditions de travail dégradées et des temps de trajet augmentés.

La CFDT revendique :

  • Une compensation (prime/ RC…) dont le montant et les modalités d’attribution sont à négocier.
  • Des facilités de service et autres aménagements d’horaires indispensables.

Ces revendications ne sont en rien démagogiques, ni opportunistes. Elles ne sont que la juste reconnaissance de l’engagement des postiers qui sont fiers de montrer que La Poste est « capable d’assurer » même dans des conditions délicates. La CFDT a interpellé la direction, la balle est dans son camp pour ouvrir une négociation !


Documents joints

LA POSTE ET LES JO : LES POSTIERS MÉRITENT (...)