Des débuts de concrétisations !

mercredi 25 juin 2008
popularité : 12%

Les organisations syndicales ont été reçues le vendredi 13 juin à 15h30 par M. Martin. Cette plénière nous a permis de donner certains éclairages sur des dysfonctionnement criants dans les différents services et en même temps, d’apporter quelques réponses positives à des « problèmes récurrents » (voir tract CFDT : on veut du concret !).

Pour la première fois la direction reconnaît que dans le contexte de la montée en charge de la PIC avec ses difficultés, avec une qualité de service honorable, les problèmes récurrents ou plutà´t « irritants « , dixit Monsieur Martin, existent et ne doivent pas desservir ou pénaliser les agents du centre.

Cette plénière a également permis d’aborder les divers points suivants : les effectifs dans les différents services, les problèmes RH, congés, absences, planningsà¢â‚¬Â¦ l’aménagement de la cafétéria avec un frigo et un micro-ondes, le problème des agents qui ne sont pas affectés sur leurs fonctions, les métiers en PIC et enfin les promos pour 2008. Bref ! Autant de sujets « irritants », sur lesquels la CFDT entend bien être le « poil à gratter » de la direction !

Enfin un peu de concret !

Depuis des semaines, dans les différents chantiers, la direction « jongle » avec les effectifs, annonce des recrutements, qui s’imposentà¢â‚¬Â¦ mais qui tardent à venir ! Le 16 juin les 76 agents de Bonvin sont venus renforcer les effectifs de la PIC. Le STM de Paris Bonvin se met en place avec 26 agents et les 50 personnes intégrant la PIC sont réparties en nuit (environ 30), en demi nuit et en mixte pour le restant. Face à ces besoins criants en jour et demi nuit, les effectifs arrivant seront sans aucun doute encore insuffisants. La direction continuera de recruter par transfert des nuits vers le jour, avec le versement d’une prime de 2500à¢â€šÂ¬ plus les indemnités de nuit maintenues à taux plein pendant 18 mois, puis à demi-taux pendant 6 mois, (sur ce sujet la CFDT revendique un accord local) mais aussi par un recrutement externe (Louvre, 92, 94, étudiants, etc.), soit 29 agents.

Un effectif cible de 843 personnes.

La CFDT prend acte de l’effectif global de la PIC, mais nous continuons à revendiquer les transferts d’emploi de la plaque Massy. La Pic a repris environ 130 000 plis, mais sans les effectifs. La CFDT intervient auprès de la DOTC de l’Essonne pour que le transfert de 4 à 5 emplois supplémentaires s’effectue !

Pour permettre la prise des congés d’été, la direction recrute 1OO CDD pendant le période juillet, aoà »t, et la première semaine de septembre : 26 en juillet, 52 en aoà »t, et 35 en septembre.
La CFDT reconnaît l’effort de la direction, mais restera vigilante face à l’engagement du patron de répondre à toutes les demandes de congés, en intégrant les demandes effectuées par les agents dans leurs anciens centres : Bonvin, voire Paris 14.

Pour répondre à la demande de la CFDT en matière RH, la direction mettra en place, fin juillet, après une formation en UGRH, quatre agents pour faire l’inter-face entre les différents services de production et le Bureau d’Ordre.

Les quatre agents, (un par processus) dont deux en nuit régleront, nous l’espérons, les dysfonctionnements que vous rencontrez tous les jours, à savoir : absences sur les plannings, absences injustifiées, des journées (1/3O) retirées à tort, retours tardifs des congés, etc. Ces quatre emplois sont à mettre au crédit de l’effectif global.

Pour répondre à des demandes fortes des agents de la PIC et dans la continuité des demandes formulées par la CFDT en CHSCT, la direction convient de doter la cafétéria d’un micro-ondes et d’un frigo. Elle conçoit même d’aller plus loin, alors qu’elle s’y refusait jusqu’à présent, en dotant le jour et la nuit, chacun d’un frigo. Deux pour le prix d’un, c’est les soldes !

Organisation du travail, travail en équipe : construire notre avenir !

La CFDT agit pour que les agents de la PIC ne subissent plus des contraintes et dégradations des conditions de travail. Pour cela la phase de révision de l’organisation du travail est primordiale ! Depuis plusieurs semaines, la CFDT préconise de revoir l’organisation du travail autour d’équipes autonomes, équipes en capacité de maîtriser toutes les activités dans chaque processus, mais aussi de reconnaître la compétence de ses agents en valorisant leurs métiers, leurs fonctions, leurs classifications.

La direction consciente que des problèmes existent et pour répondre aux attentes des agents, met en place des groupes de travail avec les responsables production, les responsables syndicaux locaux dans tous les différents processus : Tri arrivée, STM, Nuit, Industriel, Flux Départà¢â‚¬Â¦pour analyser tous les dysfonctionnements, tous les « irritants », tous les problèmes en production. De ces groupes de travail (6 au total) des actions seront rapidement mises en à…“uvre, pour celles qui nécessitent des correctifs urgents.

Pour ce qui est du cadre de l’organisation du travail, à partir de septembre, le deuxième semestre sera mis à profit pour travailler autour du concept de l’équipe avec les responsables de chaque processus.
Les fiches de postes seront construites, sur tous les niveaux de fonctions, certaines existent, mais d’autres sont à créer en identifiant les nouveaux métiers en PIC : exemple animateur de zone. Après toutes ces réflexions, voire aussi des négociations avec les OS, une mise en place début de l’année 2009 sera possible.
La CFDT prend acte de la volonté de la direction de faire évoluer l’organisation du travail, mais aussi la volonté de, enfin, reconnaître les compétences des ses agents. C’est donc aussi dans la droite ligne du projet encadrant pour les manageurs de proximité !

Faire valoir nos désaccords aujourd’hui, pour ne pas subir demain de nouvelles organisations qui continueraient à dégrader nos conditions de travail : c’est dans cette optique que la CFDT sera aussi présente dans ces groupes de travail, pour peser et faire des propositions. D’autres souhaitent le boycott, pas nous ! On ne peut à la fois crier au loup et déserter le terrain qui doit permettre de trouver des solutions aux problèmes posés.

Les promotions sont aussi un sujet sur lequel il y a consensus. Tout le monde s’inscrit dans cette démarche ! Si le nombre n’est pas encore arrêté, voire définitif pour l’année 2008, après analyse des besoins dans les services, le chiffre annoncé pourrait se situer au-delà de 100 promotions. La CFDT s’interroge sur la pertinence de ce chiffre, sachant que plusieurs agents sont en distorsion fonctionnelle sur un ou plusieurs niveaux. La première salve de promo ne régularisera pas la globalité de ces distorsions. En revanche poser une organisation de travail, identifier le pyramidage des équipes, régulariser les distorsions fonctionnelles, ouvrir de nouveaux niveaux de fonction (I.3, II.1, II.2, II.3à¢â‚¬Â¦) et déclencher le processus de promotion feront l’objet des futures négociations dans le deuxième semestre. En attendant, la CFDT ne rejettera pas cette première salve de promos : en 2009 on oeuvrera pour que la promotion soit au moins aussi conséquente. Car agir pour de la promotion, c’est aussi agir pour du pouvoir d’achat en plus !

Ne pas lâcher la bride !

Le chemin à parcourir est encore long ! La CFDT souhaite qu’il s’instaure un réel dialogue social avec l’ensemble des parties. La nouvelle conception des plate-formes de tri industrialisées doit permettre de sortir du contexte rigide de la gestion comptable des agents. La réussite de la PIC Wissous ne pourra se faire sans les personnels, au détriment de celui-ci. L’investissement et les efforts fournis au quotidien démontrent qu’ils sont acteurs dans les résultats en terme de QS. Mais a contrario, ils peuvent également inverser cette situation si le sentiment de n’être jamais entendus persiste : la CFDT, avec d’autres, saura alors prendre toute sa responsabilité.

Avec vous, pour vous : la CFDT ! Une force d’action, de proposition, de négociation à votre service !


Documents joints

Tract complet en PDF