LA CFDT ALERTE LA DEX IDF OUEST : AGIR POUR AMÉLIORER LA VIE AU TRAVAIL DES FEMMES C’EST AGIR POUR TOUS LES POSTIERS !

mercredi 3 juillet 2024
popularité : 25%

La prévention ne doit pas être prise à la légère quand il s’agit de la santé et de la qualité de vie au travail, ce qui est l’intérêt de l’entreprise et des personnels, notamment féminin. En effet, les études de l’Agence Nationale pour l’ Amélioration des Conditions de Travail le confirment : depuis 2001, les femmes sont plus impactées par la hausse des accidents de Travail, des accidents de trajet avec arrêt et les maladies professionnelles des femmes progressent deux fois plus vite que chez les hommes. Prévenir plutôt que guérir est un sage adage, qui suppose que la prévention doit relever de l’anticipation des problèmes plutôt qu’en pompier de situations générant de l’absentéisme.

UN CONSTAT ALARMANT, QUI APPELLE à AGIR !

La « double journée », au travail et à la maison, reste malheureusement d’actualité pour beaucoup de femmes. Si en plus, il y a surcharge mentale et physique au travail, il n’en faut pas plus pour comprendre que l’impact sur la santé des femmes est plus fort que pour les hommes !
Les chargées de Clientèle sont nombreuses à nous rapporter des difficultés liées à l’organisation et à l‘équipement dans leur milieu professionnel :
■ Des tensions récurrentes que créent les sous-effectifs sur les secteurs contribuent à une détérioration des conditions de travail.
■ Des positions debout trop fatigantes, et des organisations inadaptées au contexte local.
■ Des appareils Smartéo trop petits et des difficultés de lecture, rendent leur utilisation ergonomique usante et fatigante.
■ Des contacts parfois trop rapprochés avec des clients malades qui peuvent vite les contaminer
■ Des préconisations des Médecins du Travail pour le personnel RQTH pas toujours respectées.
Si cela dégrade les conditions de travail de tout le monde, l’impact pour les femmes est plus important. La Poste y retrouverait aussi son compte en limitant le taux d’absentéisme. Bref, nous avons toutes et tous intérêt à agir positivement sur ces irritants !

Agir pour améliorer ces situations serait donc bénéfique pour les femmes, mais aussi pour les hommes.

LES PROPOSITIONS DE LA CFDT

La CFDT demande un plan d’action ambitieux sur les conditions de travail des femmes et de tous les postiers de nos secteurs.

  • Revoir l’accueil en espace commercial, consulter les équipes locales et regarder l’environnement de Travail : bureau mal agencé et qui génère beaucoup de piétinement, proposer et faire essayer des sièges adaptés assis debout.
  • Des outils informatiques ergonomiquement viables pour une utilisation professionnelle et intensive.
  • Prévoir de mettre des masques lorsqu’un client tousse fortement.
  • S’assurer d’ une aération régulière des bureaux surtout dans les bureaux confinés.
  • La possibilité d’obtenir des semelles anti-fatigue pour les chaussures.
  • Une reconnaissance de l’endométriose avec des mesures d’accompagnement.
  • Recruter, y compris en externe, pour combler les besoins d’emplois.
  • Redonner du pouvoir et des budgets aux préventeurs pour limiter les
  • Risques Psycho-Sociaux (RPS).
  • Respecter les préconisations du médecin du travail.

Ces propositions, non exhaustives, sont essentiellement destinées à limiter l’usure et la fatigue au travail. La CFDT proposera une résolution en ce sens, car agir pour le bien-être des femmes, c’est agir pour le bien-être de tous !


Documents joints

LA CFDT ALERTE LA DEX IDF OUEST : AGIR POUR (...)