Ras le bol des faux semblants : Tous en grève jeudi 9 janvier 2014 !!!

Pic Paris Nord Gonesse
mardi 7 janvier 2014
popularité : 22%

Voilà que depuis des semaines, la CFDT observe sans rien dire, les manèges de nos petits camarades syndicaux. Et voilà des semaines que les uns et les autres s’évertuent à vous faire croire que chacun se bat dans l’intérêt de tous.

Foutaise !!!

La CFDT que certains s’acharnent à vouloir rendre responsable de tous les maux en a ras le bol de tout ce cinéma. Tant dans le discours tenu par nos camardes syndicaux que par nos dirigeants patronaux. Car contrairement à ce que certains d’entre vous avant la bascule du trafic 95. Pour cela, nous avons laissé de côté nos différences et sommes rentrés en intersyndicale avec la CGT et SUD.

FO est restée en dehors dans votre intérêt ?

s’imaginent, les grands menteurs, les grands manipulateurs, ne sont pas ceux qu’on croit. Loin de là !

Ne vous trompez pas de cible !!!

Lorsque l’annonce de la bascule de Pontoise est tombée. La CFDT a voulu éviter ce qu’avaient connu vos collègues de WISSOUS à la fermeture d’EVRY CTC. Notre objectif était de faire en sorte que les problèmes locaux récurrents soient enfin réglés
La Direction de la PIC a proposé un accord, qui, même s’il ne convenait pas totalement à toutes les organisations syndicales, avait au moins le mérite d’exister. La CFDT a alors dit qu’elle ne déciderait pas à votre place. Qu’elle demanderait votre avis et qu’elle se plierait au choix majoritaire des agents de la PIC. Ce que nous avons d’ailleurs commencé à faire en matin. Mais nous n’avons pas été suivis par le reste de l’intersyndicale. Pire, nos camardes CGT et SUD par le biais du CHSCT ont demandé des expertises sans tenir compte de notre avis, mais sans demander non plus votre avis.

Est-ce cela agir dans l’intérêt de tous ?

Mieux, lorsque début aoà »t lors des HMI communes avec la CGT et SUD, nous vous avons annoncé que nous sortions de l’intersyndicale, nous nous sommes fait tirer dessus à boulet rouge. Pas par vous, mais par nos camarades qui étaient pourtant parfaitement au courant que nous ne les suivrions pas sur le terrain des expertises. Et qui en connaissaient parfaitement les conséquences !

110 000€ plus tard, qu’est-ce que ça a changé ?

Simplement de permettre à La Poste de classer l’enveloppe des primes à la verticale, au prétexte qu’il fallait payer les expertises. Les 800€ disparus, envolés. Malgré les discours des protagonistes qui n’ont pas hésité à faire tourner des pétitions. Pourtant :

Le père noà« l est passé avec rien dans son panier !!!

Aujourd’hui on entend qu’une organisation serait prête pour obtenir que La Poste verse une prime à déposer des préavis d’une heure en fin de service. Qu’elle serait reçue le 7 janvier 2014 avec le stylo dans une main et le préavis dans l’autre. Cela rappelle quelque peu un certain préavis de 5 promos supplémentaires en I.3.

Aurait-elle encore fait un deal avec la boà®te ?

Devant toute cette mascarade, la CFDT a pris les devants. L’heure n’est plus aux tergiversations, aux pétitions. Mais à la mobilisation.

Oui, ce préavis repose sur les épaules de tous. Fonctionnaires comme contractuels. Jeunes comme moins jeunes. Syndiqués et non syndiqués. A chacun de décider de la suite qu’il voudra y donner. Aujourd’hui rien n’est perdu d’avance. Il suffit simplement que chacun soit plus déterminé que jamais, pèse le pour et le contre. Sache écouter son cÅ“ur et sa raison. Ne se laisse pas dicter ses choix. Ni par des OS à l’affut du moindre truc pour faire monter l’audience, ni par La Poste qui a tout intérêt à ne rien nous verser.

Sans oublier qu’en focalisant sur l’arrivée du trafic de Pontoise, La Poste a occulté les problèmes du quotidien. C’est aussi pour ça que notre préavis ne traite pas que de la prime. Pour nous, il est important de pousser un coup de gueule, taper du poing sur la table face à des conditions de travail qui se dégradent de jours en jours.

MAIS UNE FOIS ENCORE AVEC LA CFDT C’EST VOUS QUI DECIDEZ !!!

TOUS EN GREVE
Contractuels
Et
Fonctionnaires
JEUDI
9 JANVIER 2014

Pour :

Le versement d’une prime de 800€ compensant l’absorption du trafic.

Le recrutement de plus de personnels notamment en nuit

La mise en place de groupe de travail associant tout le personnel concerné afin d’améliorer et/ou modifier les chantiers créés par l’arrivée du 95

Une véritable prise en compte des difficultés réelles du travail de production

Une redéfinition et un recadrage du rôle et des fonctions précises de pilotes de production (II.2, II.3)

Plus de transparence dans les promotions


Documents joints

PIC Paris Nord Gonesse jan.2014