ORGANISATIONS SYNDICALES MÉPRISÉES… … DIALOGUE SOCIAL EN PANNE !

vendredi 29 avril 2022
popularité : 28%

AU ROYAUME DE WISSOUS (suite)

Comme nous nous y étions engagés, nous avons rencontré la direction de la PIC en janvier dernier pour demander une juste et légitime compensation des nuisances liées aux travaux et pour prendre en compte la montée en charge due à l’arrivée du trafic de Bonneuil.

Un dialogue social une nouvelle fois piétiné !

En effet, nous sommes bientôt fin avril et à ce jour nous n’avons toujours pas la moindre nouvelle de la direction. Doit-on en déduire que notre revendication, qui pourtant ne faisait que traduire les demandes légitimes des personnels, ne mérite pas de réponses car elle serait nulle et non avenue ? Où alors serions nous considérés comme tellement insignifiants qu’il n’y aurait aucune urgence à répondre et que le temps faisant son œuvre, elle passerait par pertes et profits ?
La CFDT n’accepte pas se qu’elle considère comme du mépris envers les représentants du personnel et exige une réponse dans les meilleurs délais.
Ce mépris des organisations syndicales n’a fait que se renforcer au fil des mois et le dialogue social à Wissous est en panne sèche !

La CFDT ne lâche pas prise !

Pour la CFDT, cette attitude locale n’est pas acceptable. Elle vient en contradiction totale avec les directives en matière de dialogue social de la BSCC et en particulier avec l’esprit du dernier accord de méthode sur le Courrier.
Tout cela est dommageable pour les personnels, pour leur moral, car ils attendent vainement que leur investissement au quotidien dans la réussite de leur établissement soit un minimum reconnu.
Une nouvelle fois, nous rappelons que la CFDT n’acceptera pas que le « Royaume de Wissous » se comporte comme un état dans l’état, en toute autonomie, comme l’a cruellement illustré l’exemple malheureux des directives concernant le port du masque. Aussi, nous invitons la direction à se ressaisir, c’est urgent !
La CFDT, quant à elle, restera ouverte au dialogue quoi qu’il en coûte…
Non, nous ne lâcherons pas prise car nous considérons que la satisfaction de notre revendication relative à la compensation est une étape indispensable si la direction veut retrouver un peu de crédibilité en matière de dialogue social.
La balle est dans son camp !


Documents joints

ORGANISATIONS SYNDICALES MÉPRISÉES… (...)
ORGANISATIONS SYNDICALES MÉPRISÉES… (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)