FERMETURE DE LA PIC VILLENEUVE-LA-GARENNE FIN 2019 : APRÈS DES MOIS DE RUMEURS, LA DRIC SORT DE L’OMERTA !

Courrier 92
lundi 14 mai 2018
popularité : 5%

L’annonce faite aux personnels des PIC de VLG, Bois d’Arcy, Gonesse, ce matin vendredi 5 mai 2018, de la fermeture fin 2019 de la PIC de VLG dont les trafics seront transférés vers les deux autres PIC, a créé une très forte émotion, même si des rumeurs persistantes circulaient depuis longtemps. Sur la forme, la DRIC a choisi de communiquer aux personnels directement en oubliant volontairement d’informer les organisations syndicales. Cette déloyauté flagrante est inadmissible ! D’autant que VLG n’a jamais été citée dans le calendrier de fermeture des PIC. Si le secret a donc été relativement bien gardé, la traduction de cette sournoiserie de la DRIC est qu’elle prend les syndicats pour des ennemis et non pour des partenaires sociaux ! Ce qui a renforcé la brutalité de l’annonce, faisant augmenter le risque de RPS. Dont acte.

Pour que soient prises en compte les aspirations des personnels, l’action syndicale
s’appuie sur des éléments essentiels à la prise en charge d’un dossier revendicatif collectif :
Agir
Le rapport de force est la base de toutes négociations. Une 1ère étape est proposée le 22 mai. Sachons la saisir.
Revendiquer
Par l’écoute, il s’agit d’élaborer une plateforme revendicative qui sert de boussole dans les négos, mais qui permette aussi de tirer un bilan de celle-ci.
Négocier
C’est le seul moyen pour obtenir un résultat concret, satisfaisant les objectifs poursuivis.
Puis… GAGNER !

CDSP DSCC 92 du 5 mai : Le temps de l’émotion !

En présence des syndicats CGT, FO, CFDT et CGC/UNSA, le DEX a officialisé l’annonce de la fermeture de la PIC de VLG, et annoncé les transferts de trafic à partir de la mi-juin 2019, dans le cadre de la rationalisation du parc des PIC en IdF, bien qu’il n’y ait aucun reproche sur la qualité de service de la PIC. Il a affirmé la volonté de La Poste d’ouvrir le chantier de négociation d’un accord social. La CFDT a exprimé sa colère en dénonçant vivement la forme concernant « l’interdiction » d’informer les OS avant les personnels, y compris les personnels non impactés des PIC de Gonesse et Bois d’Arcy, sans parler du timing particulier de cette annonce, en pleine « guérilla » sociale sur la DSCC. Nous estimons que l’ouverture d’un chantier de négociation est prématuré, qu’il faut avant tout répondre à l’émotion suscitée par cette annonce, éviter les risques psycho-sociaux, mais qu’il ne pouvait être question de négociations pour le moment. L’ensemble des OS présentes ont attiré l’attention du DEX sur le fait que c’était la 1ère pic de dernière génération qui fermait, que le personnels avait déjà subi plusieurs fermetures, et que pour beaucoup, avaient ouvert la PIC et seront là à sa fermeture.
Une 1ère dont beaucoup se seraient passés, mettant chacun devant un choix à opérer entre activité, régimes de travail, proximité géographique…

Et maintenant ? Agir, revendiquer, négocier pour les travailleurs !

Pour la CFDT, il ne suffit pas d’appeler de ses vœux l’ouverture d’une négociation sociale, il faut poser des actes concrets.
Or, cette culture du secret qui a entouré cette annonce ne favorise pas la nécessaire confiance dans une négociation loyale : en cela, c’est une faute grave commise par la DRIC ! Ajoutons à cela la conception très particulière de la Direction de la PIC en matière de relations sociales (aucune plénière, donc aucun moyen d’avoir des échanges fiables et de mettre tous les acteurs syndicaux sur un pied d’égalité) et les freins forts mis pour empêcher la CFDT d’agir syndicalement sur la PIC. Alors oui, la CFDT attend des actes rompant avec les pratiques de défiances d’aujourd’hui. Nous prévenons d’ores et déjà que l’accord « Un avenir pour chaque postier » est une base, qu’on peut et doit aller au-delà, et que nous n’accepterons aucun chantage dans la négociation.

Il y a plusieurs phases dans une fermeture, mais du début à la fin, il y un acteur
incontournable, essentiel : LES TRAVAILLEURS ! La CFDT n’entend pas se fourvoyer dans une impasse revendicative, mais souhaite s’appuyer sur les personnels pour à la fois créer le rapport de force et affiner nos revendications. Une prochaine étape pourrait être saisie pour montrer combien cette annonce de fermeture de la PIC nous touche : l’action fonction publique du 22 mai.

La CFDT appelle clairement à une mobilisation massive ce jour-là à la PIC !

Faites entendre votre voix !


Documents joints

FERMETURE DE LA PIC VILLENEUVE-LA-GARENNE FIN (...)
FERMETURE DE LA PIC VILLENEUVE-LA-GARENNE FIN (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)