PLÉNIÈRE DU 23 AVRIL : LA DIRECTION LOCALE VEUT PRENDRE LA MAIN SUR LA COMMUNICATION

lundi 7 mai 2018
popularité : 4%

Comme vous l’avez tous vu, alors que dans la matinée la direction de la PIC recevait les organisations syndicales en plénière, l’après-midi elle arrosait les halls d’un tract patronal « information suite à la plénière du 23 avril 2018 ». Devant autant d’empressement pour baliser le terrain de la communication, il nous semble bon de reprendre certains points de ce fameux document afin d’y apporter quelques précisions. Précisions que bien entendu la direction locale a omis d’évoquer…

■ CONCERNANT L’ARRIVÉE DU TRAFIC IMPORT

Texte patronal : le premier transfert est accompagné de 15 embauches : 10 agents en reclassement issus de Roissy HUB et Roissy PIAC vont nous rejoindre d’après les règles de reclassement (3/4 en 15h - 22H et ¼ en 13h - 20h). Ces arrivées seront complétées par 5 embauches en 15h -22h.
Précisions CFDT : Nous n’avons toujours pas réussi à connaître le nombre de transfert d’emplois correspondant au trafic total import de Roissy. Pourtant il faut bien faire la distinction entre les emplois liés à l’arrivée du trafic et l’arrivée de nos collègues souhaitant suivre l’activité. D’ailleurs sur ce dernier point il y en a à dire : vos collègues de Roissy n’étant pas nombreux à vouloir venir à la PIC de Gonesse. Les membres du CHSCT dernièrement en visite sur le site de Roissy pourront vous le dire. Selon le responsable du centre, seuls 3 agents seraient intéressés pour venir visiter Gonesse. Quant aux recrutements par APC , on sait ce que ça donne puisque des postes, comme celui de technicien S3C par exemple, sont toujours vacants sur Gonesse faute de candidats…

■ CONCERNANT LES RAP 2018

Texte patronal : La direction de la PIC n’est pas encore en mesure d’en donner le nombre ni la répartition. Des discussions au niveau national, par la DRIC sont également en cours. La direction de la PIC PNG attend d’avoir une vision globale pour pouvoir lancer les RAP sur la PIC de manière pertinente.
Précisions CFDT : De nombreuses PIC n’ont toujours donné aucune photographie du nombre de RAP appelées à s’ouvrir sur leur champ en 2018. La DRIC aurait gelé toutes les mesures locales. Ce qui pour la CFDT est inadmissible.
Des discussions nationales doivent s’ouvrir rapidement sur le sujet et apporter du plus pour nos collègues y compris pour les ceux des PIC Prenantes comme GONESSE.

■ CONCERNANT LES EFFECTIFS

Texte patronal : Il a été rappelé que le taux de force de travail variable payée sur toute l’année 2017 est de 14 sur le CI, 40 sur le TD et 17 sur le TA. Cela montre le besoin prioritaire de rééquilibrer nos effectifs vers de la 15h - 22h.
Précisions CFDT : Nous n’avons pas réussi à savoir réellement ce qui se cache derrière ces propos même si cela ressemble étrangement à l’arrivée progressive d’une réorganisation des régimes de travail. Car quels effectifs vont devoir s’orienter vers de la 15h–22h ? Les agents de quelles brigades ? Sous quelle forme : volontariat ou imposée ? On en sait rien. Ce que l’on sait c’est que la direction locale a refusé de s’engager sur le fait qu’il n’y aura pas de réorganisation des régimes de travail sur 2018 indiquant que cela dépendrait des projets qui tomberont.

■ EN CONCLUSION

Il n’est pas habituel de voir une direction locale de PIC aussi empressée de prendre la main sur la communication dans les halls de production, et cela ne présage rien de bon. Nous savons pertinemment qu’en agissant ainsi elle souhaite couper l’herbe sous le pied des organisations syndicales. De baliser le terrain à la veille d’annonces importantes telle qu’une réorganisation des régimes de travail. Et lorsqu’on apprend, vendredi 4 mai que la PIC de Villeneuve La Garenne ferme et que Gonesse va récupérer une partie de son trafic, il y a de bonnes raisons de s’inquiéter. La CFDT continuera donc d’exiger plus de transparence sur ces dossiers. Nous continuerons à jouer notre rôle dans les instances afin que ces projets ne dégradent pas les conditions de travail de nos collègues qui travaillent à Paris Nord Gonesse.

La CFDT exige de la Direction locale :
► La communication du nombre de transferts d’emplois lié aux bascules de trafic.
► La communication exacte du nombre de collègues de Roissy intéressés pour suivre l’activité.
► La communication du calendrier de fermeture de Villeneuve.
► L’engagement de recrutement en CDI, si les postes ne sont pas couverts par des collègues reclassés, avec priorité donnée aux intérimaires de Gonesse y compris ceux du GEL.
► L’ouverture de négociations locales pour le versement d’une prime liée à l’arrivée de ces nouveaux trafics.

Documents joints

PLÉNIÈRE DU 23 AVRIL : LA DIRECTION LOCALE (...)
PLÉNIÈRE DU 23 AVRIL : LA DIRECTION LOCALE (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)