NAO 2014 ...Hold-up sur les négociations.

Chronopost
jeudi 3 avril 2014
popularité : 12%

La CFDT remercie l’ensemble des personnels de Chronopost qui a participé au mouvement social, mouvement historique qui a permis aux salariés de s’exprimer.

D’aucuns diraient que la grève du 18 mars n’aura servi à rien. Que nenni. Malgré les sourires de la direction qui clame que cela n’aurait été qu’un simple éternuement, nos dirigeants ont tout de même senti le frisson gagner le bas du dos. Leur tentative de désinformation et d’intox était à la hauteur de leur crainte.
Jamais une direction n’avait autant oeuvré pour tenter deun appel à la grève. Ne reculant devant rien. Transformant même l’Intéressement et la Participation en alibi « antigrève  ».
La distribution individuelle de la main à la main, une première, étant le procédé tout trouvé pour disséminer le venin du chantage. Outre les traditionnelles tentatives pour convaincre les salariés à ne pas faire grève, certains responsables n’ont pas hésité à franchir les limites : Pression, intimidation et menaces de représailles à peine voilées. Allant même jusqu’à parler d’évolutions professionnelles ou pas pour quelques-uns en échange d’une non-participation à la grève.
La CFDT conteste ce procédé, le droit de grève est un droit inaliénable !
Plus de 600 salariés dans plus de 40 établissements et services ont participé à cette grève. La CFDT, à elle seule, au travers de sa présence géographique et majoritaire, a réussi à convaincre la grande majorité d’entre eux à s’associer à ce mouvement. Ce qui confirme une nouvelle fois la force et le poids de la CFDT.
Quand la CFDT est dans l’action, la différence s’en ressent. Plusieurs dizaines de salariés ont participé au rassemblement devant le siège social. Là aussi c’est une première, qui montre la lassitude des personnels envers leur direction.
Les salariés doivent rester convaincus et mobilisés, car ce mouvement historique est la première pierre à d’édifice, qui portera ses fruits très prochainement.
Préparons ensemble le futur et analysons la situation

PNG - 77.4 ko

La CFDT ne signe pas !!!

Une mobilisation pour quoi faire ?

  • Améliorer les 1,4% d’augmentation générale proposés par la direction ;
  • Exprimer le mécontentement ambiant des salariés toutes les catégories professionnelles confondues ;
  • Préparer les prochaines échéances de négociations : Intéressement/Participation en avril, GPEC en septembre, Egalité professionnelle courant second semestre, accord Handicap !. et bien entendu, marquer le terrain pour les futures NAO ;
  • Convaincre la direction sur la nécessité absolue d’enclencher une réflexion voir une négociation portant sur les effectifs et l’emploi (Temps Complets, Partiels, Intérim, arrêt du développement de la sous-traitance, classifications !.) et les conditions de travail ;
  • Stopper cette attitude hautaine de nos dirigeants notamment dans les relations avec les organisations syndicales !

Une mobilisation au service des salariés :

  • Une mobilisation Inter Syndicale pour l’ensemble des personnels ;
  • Un rapport de force face à une direction désinvolte et déloyale ;
  • Une CFDT revendicative interpelant la direction sur les limites qu’elle ne doit pas franchir au travers des futures négociations (Intéressement/Participation, GPEC, NAO... mais aussi les déclinaisons des accords dits : ANI) ;
  • L’ouverture en 2014 d’un chantier de travail sur les effectifs au travers d’un Observatoire ;
  • La création d’une commission de travail sur la fonction du RSA et de RDI et ce avant le mois de juin 2014 (demande CFDT le lendemain de la grève). Notre objectif étant de clarifier et de réévaluer la fonction de RSA et de donner un réel statut au RDI.

Maintenir la pression :
La CFDT s’est clairement engagée dans cette dynamique (communiqué et engagement fait lors du rassemblement devant le siège). Merci aussi à nos camarades CGT et SUD pour leur mobilisation.
Notre objectif prioritaire restera que tous les salariés, toutes catégories professionnelles confondues, soient non seulement entendus et respectés, mais aussi reconnus au travers d’une plus juste rémunération salariale.
Il serait dommageable pour l’entreprise de sous-estimer ce mécontentement, car les attentes des personnels sont latentes malgré leur investissement au quotidien.
Une journée de mobilisation a un impact sur la production, la Qualité de Service et ce n’est pas quelques « cadres zélés  » qui vont rattraper le manque à gagner ! Bien au contraire !

La CFDT est prête à se mettre autour de la table pour aborder tous ces dossiers. Nous jouerons notre rôle d’interlocuteur responsable et majoritaire, et comme nous l’avons prouvé, nous saurons associer nos partenaires syndicaux dans un nouveau rapport de force si l’enjeu en vaut la chandelle !
En attendant, comme vous l’avez explicitement exposé aux militants CFDT sur le lieu du rassemblement, « Nous entendons vos revendications dixit quelques cadres de Chronopost », il est grand temps Messieurs de la direction de coordonner vos actions et d’ouvrir des négociations ! A suivre !

La CFDT, une équipe à vos côté.


Documents joints

NAO 2014 ...Hold-up sur les négociations. (...)
NAO 2014 ...Hold-up sur les négociations. (...)