A propos de la réorg...

Paris 14 PDC
mardi 25 mars 2014
popularité : 13%

Cette fois c’est officiel, patronat et CGT se sont aiguisés les crocs et prépareraient à la guerre. Guerre d’égos, d’orgueil, qu’importe, c’est un combat qui, si nous continuons à en être les témoins passifs, fera de nous des victimes toutes désignées. Nous sommes vous l’aurez compris, pris en otage entre le marteau et l’enclume, ou, pour être plus précis, écartés du champ de bataille que se livre deux instances évoluant chacune hors de notre monde.

Le contexte
A présent, la direction estime que les négociations sont closes, un Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail a donc été programmé pour entériner le projet... Seulement, ce n’est pas ce que semble penser le secrétaire du CHSCT, pour lequel les négociations n’ont jamais été "franches et loyales" et n’ont donc aucune raison d’être reconnues comme terminées !!!
Après divers échanges via des prises de paroles et autre info-poste, les négociateurs se retrouvent dans une impasse. La direction a d’ores et déjà décidé de porter "l’affaire" devant le Tribunal de Grande Instance.
Conséquence  : la réorg. repoussée de fait à une date indéterminée. Ce report semble être la volonté de l’organisation syndicale ultra majoritaire. Cela pourrait entraà®ner de nouvelles suppressions de positions de travail d’autant que la direction locale met de nouveau en avant la baisse régulière et galopante du trafic !
A quoi vont ressembler nos tournées si tel devait être le cas et cela sans compter sur cette tristement célèbre "DEMANDE D’EXPERTISE", qui pèse plus lourd sur nos têtes qu’une Epée de Damoclès ?
Pour clore ce chapitre, vous aurez tous saisis que ce duel se déroule au détriment de l’ensemble des facteurs et que pour la CFDT, il serait plus que temps de sortir de ce débat indigeste et stérile.

A propos du redécoupage
En jetant un Å“il aux résultats de plusieurs mois de travail, impossible de ne pas remarquer et ne pas être stupéfait par d’importantes disparités entre les tournées malgré ce que nous avait promis la direction par le biais d’un logiciel informatique, METOD, qui montre toutes ses limites pour les distributions parisiennes !

Quelques exemples :
Les jours forts le Quartier Lettre 2/11 comptabilise 1H04mn de Travaux Intérieurs alors que le QL 6/32 en comptabilise 2H03. Inversement, le QL 6/32 totalise 1H41 de Travaux Extérieurs contre 2H36 pour le 2/11...
Est-il nécessaire de rappeler que travaux extérieurs et intérieurs ne sont pas comparables, que leurs pénibilités respectives ne sont pas les mêmes ?
Est-il besoin de préciser qu’à l’intérieur il n’y a ni neige, ni pluie, ni vent ?
De même les jours faibles, les TE peuvent varier de 1H28 à 2H42 !!! Et on appelle cela des tournées équilibrées ?
Un autre point pour le moins surréaliste, le QL 9/32 affiche 491 Points de REmises pour une distri. de 1H46 alors que le QL 19/32 affiche 1238 PRE pour une distri. de 2H32, soit 46 minutes de distri. en plus pour 747 boites supplémentaires !
Il y en aurait encore des tonnes à dire, comme par exemple le QL 9/32 qui totalise 2H07 de TI sans que les 90 minutes de travaux forfaitaires ne soient pris en compte, ce qui signifie que le facteur en charge de cette tournée, en commençant à 6H30 ne partira en tournée qu’à 10H00...s’il a le malheur de vouloir aller aux toilettes ou pire de prendre sa pause !!!

Pour conclure, dans ce découpage fait à l’emporte pièces et malgré la rigueur des "chiffres" , leitmotiv indiscutable des organisateurs, tout un tas de critères n’ont pas été pris en compte comme l’état des boà®tes à lettres, la vente des timbres, les relations humaines avec la clientèle, l’absence d’ascenseur, j’en passe et des meilleurs...Enfin, les indications, conseils et autres avis pertinents des facteurs, facteurs équipe, qualité et même des chefs d’équipe, et ce malgré l’invitation de la direction, ont tout simplement été dédaignés. La communication devrait pourtant être à double sens !

Sur ce que vous avez pu entendre !
Une information inexacte concernant les lignes a circulé et la CFDT tient à rectifier le tir. En effet, malgré le démenti formulé par ces agents, deux organisations syndicales maintiennent que l’accord des chauffeurs, concernant un début de vacation à 6H00, a été extirpé aux principaux intéressés sous la pression lors de leur entretien d’appréciation... pire, qu’ils auraient été achetés !!!
Il est donc bon de savoir que parmi les chauffeurs ayant refusé cette prise de service plus matinal, bon nombre d’entre eux sont notés E. Comme vous le savez sans doute, dans le système de notation postale, cette note équivaut à Excellent ! De plus, certains chauffeurs ont eu l’honnêteté de s’excuser auprès de leur chef d’équipe pour les mensonges proférés en place publique par quelques bonimenteurs qui auraient mieux fait de se taire ou du moins, de mieux se renseigner !

Sur la vente des quartiers !
La consultation des facteurs (à leur propre demande), concernant la vente des quartiers afin de déterminer si cette dernière serait générale ou exceptionnelle et abordée par la CFDT, lors de la dernière plénière, a été approuvée par la direction mais non validée en raison du refus catégorique de la CGT et de SUD. Pour information, il aurait fallu, pour que cette démarche soit mise en place, qu’elle soit réclamée par toutes les instances syndicales présentes à la table des négociations... Force est de constater qu’une fois de plus, la voix unanime des facteurs n’est pas prise en compte. Rappelons que ce sont pourtant ces mêmes voix qui ont permis à la CGT de siéger majoritairement à la PDC14 ! Je précise que la CGT et SUD ont apposé leur véto, prétextant que les négociations (franches et loyales !!!) n’étaient pas encore ouvertes...tout autant que leurs appareils auditifs à ce qu’il semblerait !

Il faut désormais que les choses avancent et qu’un terme soit mis à cette confrontation vaine, répétitive et improductive que les agents n’ont pas voulue et dont ils sont tous plus que las ! Si cela devait continuer, nous aurions toutes les chances d’avoir droit à un nouveau scénario qui ne ferait qu’alourdir notre charge de travail tout en donnant à la direction une légitimité pour supprimer d’autres PT !
Comme vous le voyez, la CFDT continuera à vous dire la vérité sur les coulisses. Aujourd’hui, nous ne pouvons accepter ce « jeu de dupes  » dans lequel le jusque boutisme des 2 parties nous conduit inexorablement vers une situation de blocage et de perdant/perdant.

S’engager pour chacun, agir pour tous !


Documents joints

A propos de la réorg... (Paris 14 PDC)
A propos de la réorg... (Paris 14 PDC)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)