Maintenir le cap revendicatif !

jeudi 21 février 2013
popularité : 6%

La CFDT a été reçue en audience par la Direction de la PIC le 13 février. L’occasion d’échanger sur les sujets de préoccupations des agents de la PIC : conditions de travail, emplois, pouvoir d’achat (promotions, primes transport, qualité etcà¢â‚¬Â¦). D’autres points ont également été soulignés par notre délégation, tandis que la Direction nous a présenté un bilan 2012 et ses axes pour 2013. Si les débats ont été riches, pour autant, la CFDT fait le constat que la Direction de la PIC n’est pas dans la capacité de répondre favorablement à des sujets d’importance, qui dépassent le cadre de sa responsabilité !

CAP 2013 : Moins 20 emplois !

C’est le solde annoncé pour cette année, traduction concrète de la baisse des CA et des volumes traités par la PIC, malgré le trafic d’entraide. Mais surtout contribution de la PIC à l’effort demandé par la DOTC Paris Sud, pour maintenir sa masse salariale globale. Ben oui, si on intègre les évolutions salariales, les promotions, et qu’on dit « maintien global de la masse salariale », ça veut dire que des emplois devront être supprimés ! Pour la PIC, cela se réalisera par le non remplacement de départs naturels (mobilité, retraitesà¢â‚¬Â¦) et pas par une réorganisation comme à la distri. De 951 emplois, Wissous devra être à 931 en fin d’année, soit 881 emplois en FTP annuels (emplois statutaires) et 50 en FTV annuels (CDD, Heures sup, califsà¢â‚¬Â¦).

Cette nouvelle donne ne nous empêche pas, au contraire, de revendiquer des organisations de travail sur la PIC avec un volant de remplacement de 25%, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, encore moins avec moins 20 emplois !
Car tout ce qui nous « pourrit » un peu la vie au boulot, dans la gestion quotidienne, que ce soit en matière RH (CA, ASAà¢â‚¬Â¦), ou sur nos conditions de travailà¢â‚¬Â¦le niveau de l’emploi dans les organisations de travail et sur les différents îlots n’y est pas étranger !

Parce que l’intensification des tâches est de plus en plus forte, la CFDT revendique la révision du nombre d’emplois statutaires à la PIC, pour qu’on puisse réellement améliorer les conditions de travail autour des chantiers : en clair, plus de postiers et moins d’heures supplémentaires !!!

Agir pour le pouvoir d’achat : une priorité !

La capacité de décision de la Direction sur ce sujet est très limitée. Elle ne dispose de « leviers » que sur le volet promotion, et encore, pas en ce qui concerne les pyramidages de classifications nationaux. Cela ne nous a pas empêché d’aborder ces points.

Frais de trajet : Y’a urgence !

A partir de l’enquête transport, un réel travail d’échanges avec la RATP a été réalisé, permettant au moins de « maintenir la pression », d’obtenir des réponses sur les anomalies des lignes 297 et 319. Ce travail qualitatif n’a pourtant pas eu d’impact sur le nombre d’utilisateurs des transports en commun parmi les agents de la PIC, qui reste le même. Normal, les bus sont reliés à d’autres lignes (RER ou bus). Aussi, beaucoup préfère venir en véhicule perso. La CFDT a toujours revendiqué depuis la création de la PIC un remboursement sur la base du pass Navigo, même si ce n’est pas parfait, que l’on vienne en transport en commun ou non ! Certes, les dispositions légales prévoient autre chose, et La Poste a du payer à l’URSSAF une très grosse amende en 2011. Reste que les PIC de Wissous et de Gonesse (les parisiennes), ont fait des « entorses » à ces dispositions, pour les agents finissant après 21h ou commençant avant 6h. Une délégation de masse sur le sujet a eu lieu lors de l’HMI d’un de nos partenaires syndicaux. La CFDT soutient totalement la revendication portée par cette délégation d’agents !

Nous revendiquons la même chose depuis la création de la PIC : Il serait temps qu’on soit satisfaits !

- Que tout agent de la PIC bénéficie du remboursement sur la base du Pass Navigo, quelques soit son régime de travail, et quelque soit son mode de transport,
- Que les agents du CTC de Bondoufle bénéficient des mêmes dispositions actuelles que les agents de la PIC, avec effet à la date d’arrivée à la PIC de Wissous,
- Qu’un accord PDE voit le jour, pour favoriser le développement du co-voiturage, par une compensation financière.

Au-delà de la question du pouvoir d’achat dégradé par le coà »t du trajet, c’est aussi une question de productivité pour la PIC : après tout, c’est La Poste qui fait le choix d’implanter ses sites de production en ZI ou en ZAC, et le temps de trajet fait partie aussi de l’environnement de travail, participant à améliorer le « bien-être » des agents, et donc la productivité !

La CFDT revendique une prime qualité en PIC !

La CFDT revendique la mise en place d’une prime type bonus qualité en PIC similaire à Coliposte !

Certains agents nous ont demandé une prime pénibilité au RAC, évoquant la prime vidéocodage qui « serait » moins justifiée. D’abord, la prime vidéocodage est une prime nationale liée à la connaissance de l’activité, sanctionnée par une formation. Il n’a jamais, et ne sera jamais question, pour la CFDT, de revendiquer une prime « pénibilité » ! La pénibilité se traite par l’emploi, l’organisation du travail, l’amélioration des conditions de travail sur les process et les matériels, sur des problématiques de « réparation » ou de « prévention », mais pas par le « pognon ».

Par contre, agir pour obtenir une prime qualité, récompensant l’investissement des agents est non seulement plus sensée, mais bien plus importante en montant qu’une prime « vidéocodage ». L’exemple des primes trimestrielles de Coliposte le démontre amplement. Tant qu’à faire de la « synergie » entre le Courrier et le Colis, la CFDT revendique qu’on commence par le domaine RH !

Promotions 2013 : « Déverrouiller » la classe 2 !

En mars, on aura les résultats des 1.3 de fin 2012. Il y aura eu, tous services confondus au total en 2012 : 150 promotions.
Mais problème : la structure cible des fonctions en PIC fait apparaître que la PIC de Wissous, comme d’autres, a « trop » de 2.2 et de 2.3. S’il y a des marges vers le 1.3, les débouchés en 2.1 sont complètement « asphyxiés » par les bouchons des 2.2 et 2.3 ! (Voir tableau ci-après)
C’est une des raisons pour laquelle la CFDT avait appelé à une action de grève nationale en mai dernier, avec d’autres syndicats : la « pyramide » des classifs en PIC date du 12 juillet 2006 ! Il est urgent de la revoir si on veut débloquer les perspectives d’évolution au sein de la filière « Traitement » du courrier en PIC. Là encore, la Direction de la PIC n’a pas de prise sur la satisfaction de cette demande. La CFDT revendique fortement au Courrier, que s’ouvre ce chantier au niveau national, et qu’on aboutisse enfin sur la généralisation du 1.3 en PIC, et un transfert de classe 1 vers la classe 2. La promotion, c’est aussi du pouvoir d’achat !

En tout cas, pour 2013, la Direction nous annonce 78 promotions pour la 1ère partie de l’année. Voici ce que ça donne, une fois intégrée cette première vague.

PNG - 25 ko

On voit bien où sont les marges, et là où ça bloque !

En conclusion : Y’a du travail syndical !

Bien d’autres sujets ont été abordés, notamment les deux projets 2013 de la PIC, l’extension du TCD du 91 et l’adaptation de la PIC au schéma de la Concentration de Paris Sud. Nous y reviendrons. La CFDT a aussi traité de quelques « irritants », liés à notre volonté d’aboutir à plus d’équité et de transparence et de souplesse dans les « rouages » (tour de congés, changements de vacation et remplacementsà¢â‚¬Â¦). Bref, nous n’avons pas chà´mé ! La CFDT et ses militants ont bien l’intention d’agir pour obtenir des résultats


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)