Roissy Hub : Non au passage en force !

vendredi 28 septembre 2012
popularité : 6%

Il y a quelques semaines, la direction avait informé les partenaires sociaux d’un projet de réorganisation impactant une vingtaine de salariés. Ce projet comportait des propositions de modifications d’horaires.

Après plusieurs réunions avec la direction locale, aux cours desquelles la CFDT s’est largement exprimée sur, la pérennisation de l’emploi, la transformation des temps partiels imposés en temps complets et l’appel à volontariat pour aller sur ces horaires, il semblait que certaines avancées et garanties pouvaient être obtenues.

A l’occasion du dernier Comité d’Entreprise, le 25/09/2012, la direction nationale a annoncé de but en blanc la fin du processus de discssions et impose son choix de transférer l’activité de chargement/déchargement à un prestataire.
Cette nouvelle orientation antisociale annoncée au plus haut niveau de l’entreprise jette un froid et si elle était confirmée pourrait être prise comme une déclaration de guerre et entâcherait durablement le climat social local.

La CFDT conteste cette position non productive qui nous emmène droit dans le mur.

La CFDT, à l’occasion de la réunion DP du Jeudi 27 Septembre, signifiera à la direction son désaccord sur ce choix antisocial et dangereux pour l’entreprise.
A l’issue de cette réunion DP et en l’absence de réponses concrètes sur l’ouverture d’un accord local d’accompagnement garantissant toutes les activités, le maintien de l’emploi, la réduction de la précarité, l’amélioration des conditions de travail, en clair des mesures sociales garantissant les intérêts des salariés, y compris les intérêts financiers..., la CFDT fera appel à la mobilisation en construisant un rapport de forces avec les salariés et les autres syndicats de façon à faire reculer nos dirigeants et apporter les meilleures solutions aux agents.

Dans le contexte économique et social d’aujourd’hui, la CFDT se battra pour un maintien total de l’emploi et des activités au HUB de Roissy.
Toujours avec vous, toujours pour vous : la CFDT !