Titres-restaurant : la CFDT exige l’ouverture immédiate de négociations

mercredi 26 mai 2010
popularité : 6%

Les contraintes des nouvelles organisations doivent être prise en compte :

- des prises de services de plus en plus décalées
- des fins de vacations de plus en plus tardives et bien au-delà des heures d’ouverture des restaurants administratifs

Les factrices et facteurs du 94 doivent pouvoir en bénéficier

Pour la CFDT, deux conditions suffisent :

- Avoir une fin de vacation au-delà de 13h45. Avec les récentes réorganisations, plusieurs établissements s’en rapprochent.
- Ne pas avoir de restauration collective sur place.

La CFDT est prête à ouvrir de réelles négociations afin de permettre aux facteurs qui le souhaitent de bénéficier de titre restaurant. Ces négociations doivent s’ouvrir aussi bien dans les établissements déjà passés en réorganisation, dans les commissions de suivi par exemple que lors des réorganisations en cours.

A savoir :

- 1 titre restaurant par journées effectivement travaillées

- 2 valeurs faciales :

  • 4,25 à¢â€šÂ¬ (indice inférieur ou égal à 387) et participation postale de 2,55 à¢â€šÂ¬.
  • 3,40 à¢â€šÂ¬ (indice supérieur à 387) et participation postale de 1,70 à¢â€šÂ¬.

- Pas de cumul avec une autre aide à la restauration.

La CFDT exige que La Poste mette fin au plus vite à cette discrimination qui exclu les facteurs de ce dispositif et fasse enfin un geste social en direction des agents. Bien entendu, l’adoption du titre-restaurant ne doit pas remettre en cause l’existence des restaurants collectifs.


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)