Ne pas tomber dans la sinistrose !

mardi 24 mars 2009
popularité : 4%

C’est surtout l’après 2011 sur la baisse du trafic postal qui inquiète facteurs et personnels des plates-formes courrier (PIC). Le Colis, jusqu’ici épargné, ne le sera bientà´t plus.

Faut-il pour autant sombrer dans la sinistrose ?

L’Enseigne et tous les métiers « transverses » sont eux aussi touchés par une baisse globale de l’activité et des restructurations d’ampleur démarrent un peu partout. Le discours des dirigeants est peu encourageant mais doit - on pour autant sombrer dans la sinistrose ?

A ce discours négatif, la CFDT oppose des revendications ! Dans les centres de la DOTC Sud et plus particulièrement à Wissous, marquer une pause sur l’organisation du travail reste notre priorité. Les dossiers en cours (deuxième vague de promotions, travail en équipe, classification des métiers en PIC, conditions de travailà¢â‚¬Â¦) ont poussé certaines organisations syndicales (OS) à surfer sur la conjoncture et l’inquiétude des personnels pour maintenir cette morosité. La CFDT saura mener la contradiction sur ce terrain et montrer que les dernières grèves des vendredis sont l’exemple à ne pas suivre car peu porteuses d’avancées sociales !

Une CFDT plus que déterminée

La deuxième vague de promotion est enclenchée, et c’est donc 138 nouvelles promotions ouvertes pour l’ensemble des niveaux, y compris le service S3C qui lors de la 1ère vague fut oublié.

Conformément à l’accord national signé par la CFDT sur la Promotion, les deux premières vagues (288 promos) permettront à un nombre important d’agents d’évoluer. C’est cela le fruit de négociations et d’un engagement. Depuis plus de quinze ans, la CFDT à…“uvre pour une reconnaissance légitime, qui se concrétise aujourd’hui, contrairement à d’autres OS qui se sont opposées à tout changement.
Les derniers tracts CGT nous laissent dubitatifs ! Valorisant à demi-mot dans l’un ces résultats positifs, tout en dénonçant dans un autre « un arbitraire » criant.

Ces pratiques de management étaient courantes à Paris 14 CTC et ont malheureusement été « importées » à Wissous. La CFDT ne les découvre pas et défendra tout dossier refoulé ou pour lesquels des avis défavorables et contradictoires ont été émis lors des deux vagues.
Pour autant l’objectif et la cible 2010 ne sont pas encore atteints. D’autres promos viendront compléter ce chiffre, notamment sur la classe I, et « l’arbitraire managérial » devra disparaître.

La CFDT continuera d’agir pour que le I.3 grade de base soit une réalité. Tout le monde en II.1 fermerait la porte au recrutement de salariés sans diplà´me, ce que refuse la CFDT.

Le travail en équipe et les irritants

Les groupes de travail sur les irritants, organisés par la direction locale, ont repris sur l’ensemble des process. Le travail effectué avec la direction, les responsables des différents secteurs, les volontaires et les organisations syndicales, doit faire émerger des actions en faveur de l’amélioration des organisations et des conditions de travail. Il est important de rappeler que les problèmes récurrents subits par les agents au quotidien doivent trouver rapidement des solutions.
Lors des derniers « irritants », des améliorations en matière de RH (mise en place d’interfaces), de formation, de communication, de signalétique ont été réalisées. Mais pour la deuxième fois, ont été pointés des dysfonctionnements en matière de conditions de travail et d’organisations du travail. Ils devront être pris en compte et faire l’objet de négociations avant toute évolution et application. De même le CHS-CT devra être saisi pour amener son expertise. La CFDT y veillera !

En finir avec l’utilisation abusive des agents !

Sur le travail en équipe, Wissous doit faire évoluer son concept. Un projet quasi inexistant, car la direction locale reste arc-boutée sur sa vision et ne se soucie pas des revendications des OS et du personnel.
La CFDT n’a pas de tabou sur ce sujet et veut mettre un terme à l’utilisation abusive des agents. Effectuer toute une vacation sur un même poste (RAC, MTGF, ouvertureà¢â‚¬Â¦.) ou jouer les bouches-trous est monnaie courante et montre des contradictions fortes dans la maîtrise des affectations.

Les agents réclament, à juste titre, leur fiche de poste afin de connaître les activités qu’ils doivent effectuer et sur quel niveau de classification. Les deux premières vagues de promotions ont fait émerger les méconnaissances de la hiérarchie en matière de maîtrise de fonctions des agents et des pilotes de production. Mais les agents souhaitent aussi connaître les évolutions auxquelles ils peuvent prétendre par la promotion au sein de leur équipe. Cela passe obligatoirement par des niveaux de fonctions bien identifiés, des fiches de postes maîtrisées, par de la bi-vacationà¢â‚¬Â¦et bien sà »r par du dialogue social avec une direction locale réceptive.

Une CFDT efficace

Le 5 février 2009, la dernière commission de suivi de l’accord d’accompagnement CQC DOTC Sud s’est tenue et il est important pour la CFDT d’en tirer un bilan.

Il est également utile de rappeler que la CFDT a pesé sur tout le processus, et si elle n’a pas toujours gagné, elle a engrangé des résultats. La totalité des agents des deux CTC, Brune et Bonvin a été reclassée, en fonction des souhaits individuels formulés. La CFDT, dans un prochain tract, dressera un bilan exhaustif, tant sur les aspects financiers qu’humains.

La CFDT a également interpelé la DOTC Paris Sud lors de CHS-CT et CDSP, au sujet des contrà´les SECUREX. A plusieurs reprises elle a réclamé l’arrêt de ces contrà´les abusifs créant la suspicion entre l’agent et la direction.

En 2008, 2260 agents de la DOTC ont été contrà´lés, pour un coà »t global de 339 000 à¢â€šÂ¬ et un retour sur investissement de 13050à¢â€šÂ¬. Le contrà´le systématique n’a entraîné qu’une augmentation des arrêts maladie alors qu’ils étaient en diminution en 2007. Cela s’est aussi traduit par des licenciements et des dossiers prud’hommes défendus par la CFDT.
La DOTC lors de notre dernière rencontre du 10 mars, remettait sa stratégie du contrà´le systématique en cause, le remplaçant, par un contrà´le ciblé vers une population à risque (population générant une maladie professionnelle : stress, TMSà¢â‚¬Â¦), ou une population avec arrêts répétitifs. Les entretiens de retour seront également revus afin de supprimer cette suspicion entre l’agent et son interlocuteur, le chef d’équipe. A suivreà¢â‚¬Â¦


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)